mercredi 28 juin 2017

Proposer un accès Internet en bibliothèque

Proposer un accès Internet est généralement le premier  service numérique en bibliothèque. Mais avant de se lancer, il convient de se poser un certain nombre de questions :
  • Pourquoi, pour qui, avec quels objectifs ? A l'heure où 80% de la population a Internet à domicile et que parmi les 20% restants, certains font le choix de ne pas s'équiper.
  • Avec quel équipement, quels logiciels ?  Ordinateurs ou tablettes ? Accès wifi ou non ? Les contenus et les usages sont différents selon les supports : que souhaitons nous proposer ?
  • Quel est le projet numérique de la bibliothèque ? Équiper l'espace ne suffit pas : disposer d'un accès Internet implique un temps de maintenance et de médiation, d'animation.
  • Quelles dispositions légales ? Quelle surveillance des usages ? A l'heure du piratage, du cyber terrorisme, ou tout simplement la profusion de contenus violents ou pornographiques, il s'agit de veiller aux bons usages sans pour autant avoir à faire la police.
 La Bibliothèque Départementale de Loire Atlantique propose aux bibliothèques du réseau de travailler sur cette thématique, par le biais d'une formation du Cabinet Fabienne Aumont dans les locaux de la BDLA les 29 et 30 juin 2017, dont vous trouverez le support sous ce lien Google Drive.

lundi 26 juin 2017

Animer un conte numérique

Les bibliothèques sont nombreuses à proposer des animations du type"Heure du conte". Généralement, un(e) bibliothécaire conte et anime des histoires pour enfants.
Avec le développement des tablettes apparurent des applications entremêlant histoire et interaction digitale, le tout emballé dans un univers graphique et sonore encore plus propice à l'immersion et au voyage.
Ces outils et ces supports sont parfaitement adaptés aux bibliothèques et ne nécessitent finalement qu'assez peu de moyens et de préparation.

La Bibliothèque Départementale du Maine et Loire propose aux bibliothèques du réseau de travailler sur cette thématique, par le biais d'une formation du Cabinet Fabienne Aumont à Chaudefonds sur Layon le 27 juin 2017, dont vous trouverez le support sous ce lien Google Drive.

mercredi 21 juin 2017

Savoir réaliser ses supports de communication

Photoshop, In Design, Illustrator, Premiere : la suite d'Adobe est depuis quelques années la référence ultime des outils de communication et de design. C'est mérité, ces logiciels sont efficaces et de qualité, mais ils ont un coût, que les bibliothèques ne peuvent souvent se permettre et sont complexes à maîtriser pour qui n'a pas suivi de formation complète.

Pourtant, une communication efficace de son service est importante pour exister dans l'ère de l'infobésité, pour informer sur ses activités et animations, ou pour être simplement visible.

Heureusement, il existe aujourd'hui de nombreuses autres solutions (logiciels à télécharger ou applis en ligne) pour créer facilement et à peu de frais des visuels et supports de communication efficaces.

La Bibliothèque Départementale de l'Indre propose à ses partenaires de travailler sur cette thématique, par le biais d'une formation du Cabinet Fabienne Aumont à Chateauroux le 22 juin 2017 dont vous trouverez le support sous ce lien Google Drive.

lundi 19 juin 2017

Gestion de tablettes et médiation numérique en bibliothèque


En 7 ans d'existence, (l'Ipad, premier modèle grand public date de 2010), la tablette s'est imposée dans le quotidien des français : en 2017, plus d'un foyer sur 3 en est équipé.

L'outil fait depuis quelques temps son apparition dans les bibliothèques et y trouve sa place, comme moyen pratique de valoriser des œuvres et ressources en ligne, d'animer des heures du conte de façon plus immersive.
Surtout, son utilisation dans les espaces publics permet de faire découvrir aux usagers une multitude d'applications pratiques, ludiques et le potentiel créatif de l'outil.

En mai et juin 2017, une formation sur la gestion de parc de tablettes sera proposée en intra aux personnels des Bibliothèques de la Ville de Nantes, via le CNFPT. Vous trouverez le support de cette formation sous ce lien Google Drive.

mercredi 14 juin 2017

Liseuses, tablettes et livres numériques en bibliothèque

 

 L'évolution

Les ressources numériques se développent toujours de plus en plus dans les bibliothèques, dans une volonté de suivre et de s'adapter aux pratiques des usagers.
Le livre, corps du métier, n'échappe pas à cette évolution. De nombreux établissements prêtent aujourd'hui des liseuses, mettent des tablettes à disposition sur place et réfléchissent  à la proposition de ressources en ligne, sur le modèle du PNB (Prêt Numérique en Bibliothèque).

Le problème

Pourtant, le livre numérique ne constitue pour l'instant en France qu'une niche assez faible. Dans les pays anglo-saxons où il était jusqu'à présent plébiscité, il est même depuis un an en net recul au profit... du format papier !
La tablette, plus multifonction que la liseuse, s'impose dans les foyers. Mais son poids et surtout sa luminosité, peu adaptée à la lecture longue, n'en fait pas un bon support de lecture.
Au bout d'un an d'existence, le PNB est quand à lui souvent décrié par les bibliothécaires : trop cher, trop lourd, trop restreint.

L'éclairage

Dans cette jungle numérique, les bibliothécaires doivent pouvoir éclairer et guider l'utilisateur. En lui proposant des outils simples, adaptés et un catalogue complet. De plus, ils doivent contribuer à faire du livre, numérique ou non, en ligne ou pas, un objet de discussion.

Ces différents points seront détaillés lors de la formation au nom du cabinet Fabienne Aumont
"Liseuses, tablettes et livres numériques en bibliothèque" pour Médiathèque Départementale de Seine Maritime à Rouen les 15 et 16 juin 2017, dont vous trouverez le support sous ce lien.

mardi 6 juin 2017

Créer et développer un parc de tablettes


Crédit photo Martin Voltri sur Flickr, Licence CC Attribution
Les bibliothèques voient fleurir depuis quelques temps dans leurs espaces des équipements numériques divers, dont de nombreuses tablettes.
 "Le numérique est à la mode, adaptons nous". Mais avant de s'équiper, encore faut il se poser les bonnes questions pour faire les bons choix. En courant à l'aveuglette, le risque est grand de tomber.

Proposer un contenu inédit

Aujourd'hui, 1 tiers des foyers français est équipé d'au moins une tablette. Dés lors, pourquoi leur proposer d'en disposer ? Plusieurs raisons : En France, quasiment personne n'achète d'applications, hors, de nombreux contenus payants méritent le coup d'oeil. De plus, les usages actuels des tablettes sont bien en deçà du potentiel gigantesque de cet outil multitâche. Enfin, une éducation aux écrans et à son utilisation auprès des petits passe par le conseil à donner aux parents, au même titre que la littérature enfantine.

L'accès libre ne suffit pas

C'est le premier constat en bibliothèque : mettre des tablettes en accès libre, sans accompagnement, ça ne marche pas.
La tablette a un usage très intuitif, mais la promotion de cet usage et des applications proposées nécessite une forte médiation. Ces pistes de médiation sont nombreuses : création, lecture, heure du conte, jeux, ...
Il faut donc pour développer un parc de tablettes, anticiper des ressources, humaines et matérielles, définir une orientation claire (pourquoi des tablettes ? pour qui ? avec quels moyens ?), créer un fonds d'applications et être capable de l'animer.

Pour développer un parc de tablettes en bibliothèque

La Médiahèque Départementale du Nord propose  2 journées de formation sur le thème "Comment créer et gérer un parc de tablettes?", que j'animerais pour le cabinet Fabienne Aumont les 8 et 9 juin 2017 à Bailleul dont vous trouverez le support sous ce lien Google Drive.