vendredi 20 avril 2018

La culture est elle soluble dans le numérique ?


Vidéo, musique, lecture, jeu : le numérique a transformé les pratiques culturelles en l'espace de 15 ans. La dématérialisation des supports, la démocratisation de l'accès aux ressources et la multiplication des sources d'information font que la connaissance est aujourd'hui à portée de tous.
Et pourtant.
Pourtant, nous ne sommes pas plus intelligents qu'avant. Pourtant, il n'y a pas plus d'amateurs de musique classique ou de connaisseurs des œuvres de Flaubert qu'au siècle dernier. La multiplication des supports culturels (le numérique est un support avant tout) n'a pas forcément acculturé les citoyens. Au contraire, certains ont même parfois le sentiment d'être devenu les esclaves d'un outil abêtissant.
Qu'en est il vraiment ? Et si un recul était nécessaire pour faire du numérique un outil efficace au service de la culture ?
Le 21 avril 2018, nous échangerons sur ces questions à la Médiathèque Victor Hugo à Chemillé en Anjou lors d'une conférence débat. Vous trouverez le support de cette conférence sous ce lien.

lundi 16 avril 2018

Les outils collaboratifs


Le numérique favorise grandement le partage d'informations et le travail en collaboration, à distance ou en présentiel, en direct ou de façon asynchrone. De nombreux outils existent, tels que les réseaux sociaux privatifs, la prise de note commune, les gestionnaires de projets, ... Mais encore faut il se repérer parmi la jungle des solutions !
Et surtout, ces solutions, pour être efficace, doivent être adaptées aux besoins et aux compétences de toute l'équipe d'utilisateurs.

L'ARIFTS, centre de formation pour les travailleurs sociaux des Pays de la Loire, dans la cadre de sa formation de coordinateur en ESMS (Etablissement Social et Médico-Social), propose une journée d'intervention sur les outils collaboratifs à Angers le 17 avril 2018, dont vous trouverez le support sous ce lien et le padlet, mur de sélection (collaboratif) sous ce lien : https://padlet.com/brunomeraut/collab et ci dessous.

Fait avec Padlet

mercredi 4 avril 2018

Youtube en bibliothèque


Pourquoi Youtube ?

Youtube est aujourd'hui le troisième site le plus visité au monde et le second moteur de recherche le plus utilisé après Google. Il concentre à lui seul 61% des vidéos vues en ligne et 1 français sur 2 s'y connecte tous les jours.
Pourquoi ? Parce que tout se trouve sur Youtube : les clips, le sport, la comédie, les tutoriels pratiques. Du dernier clip de cet artiste indonésien néo-funk à la façon la plus sûre de réussir la tarte tatin.
Il ne faut pas nier non plus la grande dimension sociale du média : les vidéos s'y partagent, se likent ou de dislikent et se commentent parfois dans un orthographe approximatif.

Et en bibliothèque ?

Si toute la musique, les courts métrages et techniques se trouvent sur Youtube et que la plupart des français y sont connectés, pourquoi les bibliothèques y sont elles souvent absentes ?
Elles y ont pourtant toute légitimité :

  • Pour l'importance de leurs recommandations devant l'infobésité qui y règne (6 milliards d'heures de vidéo y sont déposés chaque mois) et l’algorithme de Youtube tend à favoriser les liens qui leur rapporte.
  • Pour diffuser leurs propres contenus en valorisant ses fonds, acquisitions et coups de cœur.
  • Pour éduquer les usagers à l'image, la vidéo, l'e-réputation et à la culture numérique !


La Médiathèque Départementale d'Ille et Vilaine propose aux bibliothèques du réseau de travailler sur cette thématique, par le biais d'une formation du Cabinet Fabienne Aumont  les 05 et 06 avril 2018, dont vous trouverez le support sous ce lien.


dimanche 11 mars 2018

L'intimité sur Internet

L'intimité, c'est quand quelque chose est juste partagé entre toi, moi, Mark Zuckerberg, Google et la NSA. Juste nous cinq, personne d'autre.
Jean-Noël Lafargue


Notre identité numérique est constituée des traces de notre navigation sur Internet et des informations que nous mettons à disposition de nos "amis" sur les réseaux sociaux.
Des réseaux sociaux qui exploitent notre extimité (le désir de rendre visibles certains aspects personnels pour rassurer notre estime de soi) afin de les revendre sous forme de « datas », de données exploitables par des partenaires commerciaux.
Comment dès lors y faire la part de l’intime et de l’extime, partant du principe que le droit à l’oubli n’existe pas (« Sur Internet pour un jour, sur Internet pour toujours ») et gérer au mieux son identité numérique ?
Alors que le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) sera appliqué en mai, la médiathèque intercommunale de Sablé sur Sarthe organise une conférence/débat sur le thème de l'intimité sur Internet le 13 mars 2018 à 18h.
 Il sera lors de cette soirée question notamment d'ombre numérique, de revenge porn et de déréférencement. Nous chercherons ensemble à apporter des pistes de réflexion et des outils face à cette problématique actuelle de la société.

A noter : A la  suite de cette conférence, un atelier "Cryptoparty" de démonstration d’outils pour apprendre à protéger sa vie privée et ses données personnelles sur Internet sera proposé le vendredi 23 mars à 18h à la Médiathèque intercommunale de Sablé sur Sarthe .

Les sources, ressources, pistes et outils utilisés lors de cette conférence sont référencés sur ce padlet accessible sous le lien : https://frama.link/intime 

Fait avec Padlet

mardi 27 février 2018

Retour d'animation : Escape game virtuel et collaboratif

Le 9 février 2018, le service Lecture Publique de la Maison de l’Intercommunalité du Pays de Pouzauges organisait une soirée escape game virtuel et collaboratif, que j'ai eu le plaisir de proposer et d'animer. En voici un petit retour d'expérience.




Contexte de l’action

Les bibliothèques du Pays de Pouzauges peinent à attirer un public adolescent lors d’ateliers ou d’animations, voir simplement de leur proposer des idées adaptées.

Objectifs de l’action, enjeux :

Vivre une expérience de réflexion ludique, immersive et collaborative

Définition de l’action :

Dans 2 bibliothèques différentes, connectées par Skype, 2 équipes jouent ensemble au jeu d’énigme sur tablette (et vidéoprojetté) The Room II et tentent, en s’entraidant, de quitter la pièce dans laquelle ils sont enfermés.
Une ambiance propice est créée : stores baissés, lumières tamisées, bougies, accessoires

Public

7 adolescents de 14 à 17 ans à la bibliothèque de la Meilleraie-Tillay, 5 adolescents de 13 à 16 ans et 2 adultes à la bibliothèque du Boupère.

L’organisation pédagogique et matérielle

Moyens humains : 1 intervenant et 1 responsable du Service Lecture Publique à la Bibliothèque du Boupère, 1 bibliothécaire et 1 animateur multimédia à la bibliothèque de la Meilleraie-Tillay
Moyens matériels : Accès Internet dans les 2 bibliothèques, 2 vidéoprojecteurs, 2 tablettes, 2 adaptateurs tablettes vers vidéoprojecteur, 2 ordinateurs avec webcams connectés à Internet, le jeu The Room II installé sur les 2 tablettes, objets de décoration type squelette, objets anciens, fausse toile d’araignée, bougies, … café, thé, gâteaux 

Observations, points de vigilance

Nécessité de faire un essai technique en situation au préalable, de connecter les 2 postes via Skype
Penser à bien charger les batteries des différents appareils.
Je conseille qu’au moins un des intervenants fasse le jeu au préalable. Ce n’est pas une condition obligatoire, mais c’est plus rassurant pour se situer dans le jeu.


Evaluation :

Le public présent a montré son enthousiasme : l’atelier, qui devait durer de 20h à 23h s’est arrêté à minuit… parce que l’une des tablettes n’avait plus de batteries.
Un rendez-vous a été pris dans une des 2 bibliothèques pour finir le dernier chapitre du jeu tous ensembles.

Avantages, limites de l’action :

Si c’était à refaire, nous referions pareil.
Tout le monde a pu manipuler à tour de rôle, le changement s’est fait de manière fluide, sans nécessité d’intervention. Les échanges avec la webcam ont également permis un aspect d’entraide supplémentaire qui a été apprécié. 

mardi 20 février 2018

Le numérique au service de l’intergénérationnel

Les clichés sont souvent tenaces :"Les jeunes sont accros toujours scotchés à leurs écrans" d'un côté. "Les seniors sont dépassés par le numérique" de l'autre. Bon, avouons que ceux ci ne sont pas toujours faux.
Mais au delà des postures, et si les acteurs de l'éducation culturelle et de l'éducation populaire exploitaient les usages et potentiels du numérique au service de l'intergénérationnel :  les réseaux sociaux, la messagerie instantanée, le jeu vidéo, la création vidéo, la programmation, les nouvelles pratiques de lecture ... pour favoriser le développement du lien social !

La Bibliothèque Départementale du Nord propose à ses partenaires de travailler sur cette thématique, par le biais d'une formation du Cabinet Fabienne Aumont à la Médiathèque Bibliovie à Beaudignies les 22 et 23 février 2018 dont vous trouverez le support sous ce lien Google Drive.

mardi 13 février 2018

Savoir réaliser ses supports de communication

Photoshop, In Design, Illustrator, Premiere : la suite d'Adobe est depuis quelques années la référence ultime des outils de communication et de design. C'est mérité, ces logiciels sont efficaces et de qualité, mais ils ont un coût, que les bibliothèques ne peuvent souvent se permettre et sont complexes à maîtriser pour qui n'a pas suivi de formation complète.

Pourtant, une communication efficace de son service est importante pour exister dans l'ère de l'infobésité, pour informer sur ses activités et animations, ou pour être simplement visible.

Heureusement, il existe aujourd'hui de nombreuses autres solutions (logiciels à télécharger ou services en ligne) pour créer facilement et à peu de frais des visuels et supports de communication efficaces.

La Bibliothèque Départementale de Loire Atlantique propose à ses partenaires de travailler sur cette thématique, par le biais d'une formation du Cabinet Fabienne Aumont à dans les locaux de la BDLA les 15 et 16 février 2018 dont vous trouverez le support sous ce lien Google Drive.